Radiooooo, une machine à remonter le temps et à arpenter le monde en musique

Par Mathilde MARCHAND

            En ce début du mois de décembre, quoi de mieux qu’un air de musique qui réchauffe nos cœurs et nous transporte à l’autre bout du globe ? Un voyage musical autour du monde, ça vous tente ? Depuis la nuit des temps, la musique existe et la bonne musique aussi ! Créatrice de liens sociaux et de moments conviviaux, reflet de nos émotions et source d’inspiration, la musique est au cœur de nos vies. Seulement, comment sortir des sentiers battus « mainstream » et des algorithmes qui nous recommandent toujours le même style de musique selon nos préférences ? Comment partir à la découverte musicale et accéder à de nouvelles tonalités ? Radiooooo est la réponse !

Radiooooo est une web radio (également disponible sur Android et iOS) se présentant sous la forme d’une mappemonde interactive (figure 1). L’application, au design vintage et coloré (dont Noemi Ferst est en charge de la direction artistique et s’occupe de toutes les illustrations), est ludique et facile à prendre en main. Il suffit de choisir une destination, une époque et une ambiance parmi les trois proposées : tempo lent (slow), tempo rapide (fast), curiosités (weird) ou alors les trois en même temps et le tour est joué, la playlist est lancée ! Il n’y a plus qu’à écouter ces nouveaux rythmes et sonorités du monde entier, actuels ou du siècle dernier. Laissez-vous bercer !

Figure 1. Interface de l’application Radiooooo. Source : Radiooooo.

Radiooooo, ça vient d’où ?

Le projet est lancé en 2013 par un groupe de Français dont Benjamin Moreau et Raphael Hamburger font partie. Ces passionnés de musique et grands collectionneurs de disques ont toujours été convaincus que la musique devait se partager et que leur collection musicale ne pouvait rester sous la poussière de leur placard. C’est ainsi, qu’ils ont commencé à classer leur musique par pays et par décennies. Et quoi de mieux qu’une carte, symbole du rêve et du voyage, pour partager leur librairie musicale ?

Ce projet dont la vocation est de partager de la musique de tout temps et de tout pays, répond également à bien des interrogations, « Qu’écoutait-on en Inde dans les années 1950 ? » ou bien « Qu’écoutent aujourd’hui les jeunes générations russes ? ». L’objectif est également de ne plus avoir le contrôle absolu sur la playlist, impossible de choisir un genre (la musique proposée est toutefois orientée « Pop »), pas de barre de recherche… Le principe est de se laisser guider…

Et comment ça marche ?

Radiooooo se démarque de la radio classique et des plateformes de streaming en vous proposant une sélection musicale faite par des humains et pour des humains. Il n’est ici nullement question d’algorithmes. Le but est de se faire surprendre, d’égayer sa curiosité et d’ouvrir ses oreilles à de nouveaux airs, en passant un bon moment seul ou à plusieurs.

Seulement, il ne suffit pas d’être passionné de musique pour posséder une collection musicale couvrant tous les continents sur un siècle. Ce fut une des premières difficultés du projet : trouver de la musique d’ici et d’ailleurs de 1900 à nos jours. Comme le dit Benjamin Moreau dans une interview « même en creusant le web, certains pays se sont mis tardivement aux enregistrements, il n’y avait donc aucun moyen de compléter notre collection […]. La langue fut aussi une barrière pour trouver du disco coréen par exemple ». C’est à force de demander à leur entourage « Qu’est-ce que tes parents et grands-parents écoutaient ? » que l’idée d’un site collaboratif est apparue ! Les gens aiment partager. Ce fut le début d’une collaboration internationale. N’importe qui peut proposer une musique à condition de posséder l’enregistrement…

Mais attention, cela ne veut pas dire qu’elle sera automatiquement ajoutée à la carte. Chez Radiooooo, ils sont aujourd’hui une dizaine de DJ’s, artistes en tout genre et fans de musique (figure 2), à écouter attentivement et à sélectionner les meilleures musiques « Pop » parmi les milliers qu’ils reçoivent chaque jour. La sélection se fait au feeling, au goût, de manière naïve. La première réaction doit être un « wow », quelque chose qui fait plaisir, qui surprend et qu’on ne connait pas : de la musique sélectionnée par des humains, pour des humains. Chez Radiooooo on ne vous propose rien que le meilleur. Car une fois ajouté dans la base de données, le titre ne sera jamais retiré ! A ce jour, la base de données rassemble environ plus de 30 000 morceaux diffusés légalement et protégés par des droits d’auteur et des droits voisins. Et seule une écoute dans un cadre exclusivement privé est autorisée.

Figure 2 : La team Radiooooo. Source : Benjamin Moreau.

Et la carte alors ? Parlons-en !

La carte, objet de rêverie, oui, mais également objet de controverse… Les pays sont ici représentés selon la projection de Mercator. Projection bien connue des marins puisqu’elle respecte les angles et les directions et facilite ainsi la navigation. Cette projection eurocentrée s’est imposée parmi toutes les autres depuis sa création au XVIe siècle, à l’époque des Grandes Découvertes… Mais qui dit projection dit distorsion. Même si les techniques géodésiques tentent au maximum de se conformer à la réalité, il n’est pas possible de passer d’un modèle 3D (ici la Terre) à un modèle 2D (le planisphère) sans compromis. La projection de Mercator ne respecte pas les distances et les surfaces et la distorsion grandit à l’approche des pôles. Et d’ailleurs en parlant des pôles, l’Antarctique n’est pas représenté dans la projection de Mercator mais plutôt selon une projection stéréographique polaire universelle… Une carte qui mélange plusieurs projections, du jamais vu ! Dans un contexte d’exploration musicale, la projection de Mercator serait-elle justifiée ?

La chronologie nous replonge également dans les moments forts de l’histoire du XXe siècle… Mais attention, les frontières présentées sont-elles vraiment fidèles au grand chamboulements historiques, politiques et géographiques du siècle dernier ? Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne est partitionnée. De 1950 à 1990, Radiooooo nous présente, pour ce territoire, deux playlists distinctes : celle de l’Allemagne de l’Est et celle de l’Allemagne tout court… (toponyme discutable pour cette période). La Tchécoslovaquie est belle et bien présente sur la carte jusqu’à la décennie 1990, tout comme la Yougoslavie jusqu’aux années 2000 (cf. figure 3). Mais où est la « Roumanie Unitaire » (ou bien la « Grande Roumanie », territoire correspondant à l’actuelle Roumanie et Moldavie) de l’entre-deux guerres ? Où sont l’Empire Allemand, l’Empire Russe et l’Empire Austro-Hongrois, grandes puissances qui se partageaient à elles seules l’Europe Centrale et l’Europe de l’Est au début du XXe siècle et invisibles sur la carte ? Selon Radiooooo, l’Irlande du Nord aurait toujours fait partie intégrante du Royaume-Uni… Enfin, pour ce qui s’avère de conflits actuels, entre le Sahara Occidental et le Maroc, c’est le front Polisario qui a été choisi comme frontière… Les frontières, objets disputés, contestés et aboutissants, bien souvent, à des conflits entre pays voisins, sont ici à prendre avec des pincettes et à recontextualiser. D’autres incohérences historiques doivent probablement se cacher sur les autres continents… Je vous laisse les chercher…

Figure 3. Les frontières européennes en 1950. Source : Radiooooo.

Le planisphère est largement simplifié. Regardons de plus près ces frontières. Historiquement (comme expliqué précédemment), elles ne suivent pas les dates clés de l’histoire. Topologiquement, elles sont simplifiées… Et parfois, entre deux pays voisins, les frontières ne sont pas contiguës… (cf. figure 4) ! Les toponymes se font rares. Mis à part le nom des pays qui apparait au survol de la souris, aucun autre toponyme n’est présent. Les océans et les mers sont innominés par exemple. Et peu importe la version et la langue de l’application choisie, les titres musicaux resteront dans leur langue d’origine. Les éléments de la géographie politique (exception faite pour les frontières) et physique sont invisibles : ni ville, ni massif montagneux, ni fleuve… Quant à la symbologie des pays, c’est le théorème des quatre couleurs qui a été appliqué. De ce fait, deux entités limitrophes ne pourront jamais avoir la même couleur. La carte est simple, comme un schéma du monde, que ce soit au niveau des géométries, des toponymes, de la symbologie ou de la non-représentation des éléments géographiques… Finalement, ce n’est pas une carte qui est faite pour être précise, se localiser ou comprendre le monde. L’auteure (Noemi Ferst) l’a simplifiée mais pour quelles raisons ? Sans moult détails et repères, se laisse-t-on plus facilement bercé et importé par la musique ? Laisse-t-on plus de place et d’importance à notre imagination ? Ou bien allons-nous explorer des contrés lointaines qui ne nous intriguaient pas auparavant ? L’auteure a-t-elle souhaité perdre son public dans cette carte ? Radiooooo n’est définitivement pas un planisphère pour réviser ses cours d’histoire et de géographie mais plutôt mais plutôt un atlas musical en quête des sonorités les plus incongrues !

Figure 4. Afrique de l’Ouest, frontières décousues. Source : Radiooooo.

Quel avenir pour ce jukebox spatio-temporel ?

Radiooooo n’a pas fini de grandir et est toujours en cours d’amélioration et de construction au fil des suggestions des utilisateurs. L’énorme base de données ne couvre – pas encore – tous les pays et toutes les décennies. Mais la collaboration suit son cours… Fin octobre dernier, la Martinique, la Guadeloupe et la Réunion ont fait leur apparition sur la carte. Radiooooo est une chasse au trésor sans fin…

L’océan regorge de trésors cachés… Radiooooo propose également des playlists, comme celle du Titanic, celle pour les enfants ou encore « No More Plastic » (figure 5), une sélection musicale où les titres ont un lien direct avec l’eau, la mer et l’océan, sans oublier le Top 10’s Friday ! Ces petites illustrations qui se cachent au fond des océans semblent évoquer les monstres marins et créatures fabuleuse autrefois très présents sur les cartes nommées « Portulans », telle que Carta Marina (figure 6).

Figure 5. Illustration de la playlist « No More Plastic ». Source : Radiooooo.
Figure 6. Extrait de « Carta Marina » d’Olaus Magnus (XVIe siècle). Source : Gallerix

La communauté de Radiooooo est toujours aussi fidèle qu’à ses débuts. En publiant un nouveau titre, Radiooooo partage également la personne à l’origine de cette découverte musicale… Les membres finissent ainsi par se suivre en fonction de leurs affinités musicales pour ne rien manquer et rester informés des dernières nouveautés publiées. Et bien d’autres fonctionnalités sont disponibles mais avec un abonnement payant cette fois !Cette application, lancée il y a déjà huit ans et destinée aux amateurs de musique, aux explorateurs et bien sûr aux curieux, rassemble, en plus de ces 30 000 titres en ligne, quelques 500 000 auditeurs par mois !

Le voyage est au cœur de l’application et prend forme de différentes manières, par la carte, objet de nombreuses rêveries, par la chronologie qui nous emporte quelques décennies en arrière avec le craquement des enregistrements et bien sûr par la musique en elle-même qui a le pouvoir d’évasion. Radiooooo est une promenade nostalgique dans le temps et l’espace. Ce musée musical constitue une ressource précieuse et s’apparente également à un fonds d’archive unique en son genre. Radiooooo est une machine à remonter le temps !

L’hymne de Radiooooo est le partage, la curiosité et le plaisir tout en « ouvrant les horizons de chacun par la culture et la beauté » (Radiooooo, « A propos »). Sans aucun doute, Radiooooo vous fera découvrir de nouveaux morceaux, laissez-vous surprendre !

Figure 7. Radiooooo : Un endroit pour les oiseaux migrateurs. Source : Radiooooo.

Sources :

« Radiooooo », Wikipédia. nov. 16, 2021. Consulté le: nov. 22, 2021. [En ligne]. Disponible sur: https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Radiooooo&oldid=188063059

« Radiooooo », Radiooooo – The Musical Time Machine. https://radiooooo.com/ (consulté le déc. 06, 2021).

« Radiooooo: Discover the Musical Time Machine That Lets You Hear What Played on the Radio in Different Times & Places | Open Culture ». https://www.openculture.com/2018/04/radiooooo-the-musical-time-machine.html (consulté le nov. 29, 2021).

C. Nast, « Radiooooo: The Hit Tune Time Machine », The New Yorker, mars 30, 2016. https://www.newyorker.com/culture/culture-desk/radiooooo-the-hit-tune-time-machine (consulté le nov. 22, 2021).

RADIOOOOO’s trailer. Consulté le: nov. 29, 2021. [En ligne Video]. Disponible sur: https://vimeo.com/77434791

SPECIALS EPISODE 1 / RADIOOOOO.COM avec BENJAMIN MOREAU. 2021. Consulté le: nov. 22, 2021. [En ligne]. Disponible sur: https://open.spotify.com/episode/4fcrkIkJIYgLXNcffrLVbu

« SPECIALS EPISODE 1 / RADIOOOOO.COM avec BENJAMIN MOREAU », Ausha. https://podcast.ausha.co/the-good-place/special-episode-1-radiooooo-com-ave-benjamin-moreau (consulté le nov. 22, 2021).

Modérateurs : Saulo CAVALCANTE et Mathilde MAUGER-VAUGLIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :