Présentation générale 

Le master « Géographies Numériques » s’inscrit dans le paysage renouvelé des sciences de la donnée géographique. Ancré dans le domaine de la géomatique, il forme des spécialistes des méthodes et des usages de gestion et représentation de l’information géographique capables de d’animer les projets numériques des villes et des territoires.

Il est organisé conjointement par l’Université Lyon 2, l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne et l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Il s’appuie sur le riche environnement scientifique et technique géomatique de la région Lyon-Saint-Etienne. L’équipe pédagogique regroupe les enseignants-chercheurs et les ingénieurs en géomatique et analyse spatiale du Laboratoire Environnement-Ville-Société EVS, avec l’appui de géo-informaticiens du Laboratoire d’InfoRmatique en Image et Systèmes d’information (LIRIS). Tous développent leurs recherches dans le cadre interdisciplinaire du Labex Intelligence des Mondes Urbains. Les intervenants professionnels travaillent dans des sociétés de référence de l’information géographique.

Organisation

La formation s’organise sur deux années. Les cours en 1ère année ont majoritairement lieu à Saint-Etienne à l’Université Jean Monnet. Les cours de deuxième année ont lieu principalement à Lyon, à l’ENS et à l’Université Lumière Lyon 2.

La première année est consacrée à l’acquisition des connaissances techniques et méthodologiques fondamentales de la géomatique.

La deuxième année a pour objectif de consolider ces compétences en les opérationnalisant sur des données innovantes et en les contextualisant dans des domaines d’usages pionniers (géoweb, données spatio-temporelles, géovisualisation et dataviz, services géolocalisés, simulation, humanités numériques et ville intelligente…).

Le master déploie des méthodes pédagogiques adaptées, alternant théories et ateliers, cours méthodologiques et applications, cours en présentiel et à distance. La formation entend donner l’opportunité à chaque étudiant de construire un profil personnel équilibré entre opérationnel et scientifique, technique et thématique…

Programme
Le master est constitué d’un seul parcours intitulé Géographies Numériques (Géonum) mais propose soit d’approfondir l’apprentissage des méthodes de géoinformatique soit de s’ouvrir aux nouvelles thématiques et aux futurs métiers liés à la numérisation de l’information territoriale. Ce parcours propose 400 heures de cours en M1 + un stage professionnel ou un mémoire recherche et 400 heures en M2 + un stage professionnel ou un mémoire recherche.

Le programme du Master s’organise autour d’un noyau de compétences nécessaires à la maîtrise des principes, des méthodes et des pratiques géonumériques : modélisation, analyse et visualisation de l’information géographique, intégrant des enseignements de méthodes quantitatives, structures de données et algorithmie.

Les principales compétences acquises par les étudiants à l’issue des deux années de Master sont les suivantes :

  • Connaître et mettre en œuvre les concepts théoriques de la cartographie, des SIG et de l’analyse spatiale
  • Maîtriser les méthodes d’acquisition et de gestion de données et les formats des données géomatiques (SGBDR, BD Spatio-temporelles, données massives et fouilles de données)
  • Maîtriser les méthodes de traitement des données géographiques (SIG, Télédétection, Analyse spatiale, Analyse de données quantitatives et qualitatives, simulation)
  • Maîtriser les méthodes de visualisation et de diffusion des données géographiques (Cartographie dynamique, GéodataViz, 3D, réalité virtuelle et augmentée, Géoweb)
  • Connaître et mettre en œuvre les principes de l’algorithmie, de la programmation, de l’automatisation des tâches et du WebMapping.
  • Savoir appliquer les connaissances géomatiques en milieu professionnel.
  • Mettre en œuvre un travail collaboratif et gérer un projet.
  • Maîtriser le vocabulaire anglais du domaine de la géomatique et pouvoir participer à une discussion professionnelle en anglais.

Débouchés

Le Master Géographies Numériques s’inscrit en prolongement du DESS et master STEP-SIG de l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne qui fonctionne depuis 1995. Il bénéficie donc de la grande expérience de ce diplôme très reconnu dans le domaine professionnel, et des compétences larges d’une équipe pédagogique issue du monde de l’entreprise et de la recherche.

Le master prépare aux métiers de la géomatique et de l’information géographique, qui ont été placés par l’APEC parmi les « 10 métiers de l’avenir » .

La formation de haut niveau à la fois théorique, conceptuelle et pratique sur les technologies de l’information géospatiale ouvre des débouchés dans le domaine de la géomatique mais aussi dans les nombreux domaines où les applications numériques nécessitent la prise en compte de l’espace et de ses usages : environnement, risque, aménagement, urbanisme, transports, communication, culture …

Les débouchés les plus répandus sont :

  • les bureaux d’études, les sociétés de services et d’analyse ;
  • les sociétés de gestion de réseaux (transports, eaux, téléphone)
  • les collectivités territoriales et parcs naturels
  • les structures de formation
  • les établissements d’enseignement et de la recherche.

Exemples de métiers : ingénieur géomaticien, développeur SIG, administrateur de données, chargé de projet SIG, cartographe, chargé d’études territoriales, auxquels vont s’ajouter les métiers liés à la gestion des données et des usages numériques dans les territoires comme le management des données et des objets connectés.

Publicités