FAQ

1. Que doivent contenir le dossier de compétences en géomatique et le projet professionnel ou le résumé de la problématique de recherche demandés en M1 ?

Pour évaluer les dossiers, nous vous demandons un petit dossier dans lequel vous présentez vos acquis en géomatique à partir des cours que vous avez suivis, de vos travaux et expériences personnelles, des outils que vous avez appris à utiliser, y compris hors de votre formation. Nous vous demandons de l’illustrer si possible avec des exemples de production : cartes, graphiques, tableaux, sites web …

Dans le projet professionnel ou de recherche, vous décrivez vos objectifs en candidatant au master : quelles compétences,  quel domaine d’application, quel métier vous visez avec le master. Quelles motivations vous guident dans cette candidature ? Pour les étudiants qui auraient pour objectif de développer une recherche sur ou avec la géomatique, quel thème ou domaine envisagez-vous ?

2. Faut-il avoir déjà des compétences en géomatique pour candidater au master GéoNum ?

Il est rare que des candidats au master découvrent complètement la géomatique en arrivant. La plupart du temps, ils ont déjà eu une initiation plus ou moins approfondie aux méthodes et outils. Mais il peut arriver qu’ils viennent de découvrir ce domaine passionnant et décident de suivre cette voie. Dans ce cas, ils doivent s’inscrire en 1ère année car nous revenons sur les bases dans les premières semaines du M1, avant de développer un programme de compétences sur deux ans. Pour recruter de complets débutants en géomatique en M1, il faut qu’ils nous convainquent de la nature solide et réfléchie de leur projet (voir question 1.).

L’admission en deuxième année de master nécessite de disposer d’un bon bagage méthodologique et technique en géomatique, pour pouvoir suivre des cours avancés et spécialisés.

3. Quel est le contenu des cours ?

Il est décrit sur cette page.

4. Puis-je avoir une idée de l’emploi du temps d’une semaine type du master ?

Vous pouvez visualiser très facilement les emplois du temps réels des deux années du master sur cette page Google Agenda publique. Consultez les mois de septembre à mars, qui correspondent à la période de cours. Les mois suivants sont consacrés aux stages.

5. Le master GéoNum est-il professionnalisant et reconnu dans le monde professionnel ?

Le master a été créé en 1995 et a formé plus de 500 diplômés qui forment un réseau professionnel actif et utile pour les nouveaux diplômés. Vous pouvez lire cet article de SIGMAG, consulter les taux d’insertion mesurés par les dernières enquêtes, ou lire ce billet sur la réunion des anciens de janvier 2019.

6. Le master donne-t-il une réelle expérience professionnelle ?

Le programme du master intègre deux stages, le premier de 3 mois minimum en M1 et le second de 5 mois minimum en M2. La carte des stages est disponible sur cette page.

Les étudiants sont aussi mis en situation professionnelle à de nombreuses occasions, en particulier lors de l’enseignement de projet géomatique en M1 où ils endossent un rôle de bureau d’étude pour de réels commanditaires et dans le projet géonumérique en M2, où ils doivent imaginer, développer et communiquer une proposition originale et innovante de solution géomatique.Voir leurs projets sur la chaîne YouTube du master.

La formation est dispensée par des spécialistes reconnus du domaine, qu’il s’agisse de professionnels en entreprise ou collectivité ou d’enseignants-chercheurs.

7. Y-a-t-il beaucoup d’informatique dans le master GéoNum ?

L’informatique est au cœur de la géomatique sous forme de données, d’outils, de méthodes, de concepts. Les diplômés du master sont donc formés à différents aspects techniques de l’informatique, des modèles de données à la pratique du codage, des formats du Web à l’écriture de scripts … Mais, au-delà de cette base indispensable commune, leur investissement peut varier en fonction de leur parcours d’origine, de leur intérêt et de leur objectif professionnel. Mais autant laisser Mathilde et Benoît vous donner leur témoignage à ce sujet :

Mathilde et Benoît. Promotion 2020

8. Un master sur 2 sites et 3 établissements, ce n’est pas un peu compliqué au quotidien ?

Les cours de 1ère année ont essentiellement lieu à Saint-Etienne sur le campus Tréfilerie de l’Université Jean Monnet. Les cours de deuxième année se localisent principalement à Lyon, sur les campus de l’ENS-Lyon à Gerland et de l’Université Lumière Lyon 2 à Bron. Les deux villes sont très proches (60 km) et bien reliées (50 mn en train avec une desserte bien cadencée). Les étudiants peuvent donc opter pour une résidence à Lyon ou à Saint-Etienne en arbitrant entre temps et coûts de transports et frais de loyer. Saint-Etienne est une ville où les loyers sont très modérés.

Cette organisation a un avantage pour les étudiants. Ils ont accès aux ressources très complémentaires de deux universités et d’une grande École et à l’écosystème universitaire très riche du site Lyon-Saint-Etienne. Sur chacun des 3 sites, une salle équipée en matériel et logiciels spécialisés est dédiée au master, le temps de leur présence. Sur les créneaux réservés, les étudiants peuvent venir travailler sur leur projet individuellement ou en groupe, ce qui favorise l’apprentissage, la transmission et la constitution d’un esprit de promotion. Des événements pédagogiques et/ou festifs communs aux deux années permettent aux deux promotions de se connaître.  

Ce fonctionnement en place depuis 4 ans donne satisfaction aux étudiants. C’est ce que nous disent Léonie et Bastien :

Léonie & Bastien. Promotion 2020

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :