Cartographier la déforestation pour mieux l’appréhender

Par Sophie TALBOT

L’année 2019 a connu une déforestation particulièrement sévère à l’échelle globale, comme l’a montré le cas des incendies en Amazonie au cours de l’été, choquant l’opinion publique. De nombreux laboratoires se penchent depuis des années sur le thème du changement climatique et plus particulièrement de la déforestation. La carte interactive du laboratoire de recherche Global Land Analysis & Discovery du département Geographical Sciences de l’Université du Maryland, sous la direction de M.C. Hansen s’inscrit dans ce sujet.

Depuis le début des années 2000, les chercheurs de ce groupe étudient et cartographient le la déforestation à partir d’images satellites et de l’occupation du sol sur l’ensemble du monde. En novembre 2013, ils publiaient cette carte, Global Forest Change, pour la première fois à travers un article du magazine Sciences, et elle fût conjointement mise en ligne dans sa version interactive. Elle est depuis mise à jour tous les trois ans.

Pour réaliser cette carte Matthew Hansen et son équipe ont analysé plus de 600 000 images satellite Landsat 7 avec une résolution de 30 mètres. Pour identifier la végétation et son évolution depuis 2000, les chercheurs se sont basés sur les bandes spectrales du rouge, du proche infrarouge et deux bandes du moyen infrarouge.

Figure 2 : Évolution de la couverture forestière depuis 2018, Global Forest Change

Avec cette carte interactive, l’utilisateur peut choisir d’afficher différentes données disponibles dans plusieurs listes déroulantes situées sur le ruban droit de la carte. Dans la première liste, il est possible de sélectionner différentes couches comme l’expansion, la régression ou encore le pourcentage des forêts sur plusieurs années. Une couche est également présente pour assembler les multiples paramètres en une unique visualisation (figure 2). Ainsi on peut observer les zones ayant subi le plus de déforestation entre 2000 et 2018. La deuxième liste déroulante permet de distinguer sur la carte les différents types de forêts. La troisième catégorie de couches regroupe les données plus brutes des images Landsat en reprenant des ensembles de bandes qui donnent des indications sur l’ensemble des occupations du sol dans le monde. Pour chacune des couches disponibles, l’opacité est modifiable ce qui permet ainsi de comparer des informations des différentes listes entre elles. Enfin, l’équipe du laboratoire présente une suggestion de différents zooms (Figure 3) dans une dernière liste déroulante, là où les changements sont les plus importants. Il faut zoomer par endroit pour vraiment ce rendre compte de l’état de la forêt. Ci-dessous, il s’agit d’un zoom sur l’Indonésie, cette région est l’une des plus touchée dans le monde par la déforestation.

Figure 3 : Zoom sur l’Indonésie, Global Forest Change

Cette étude sous forme de carte a permis une grande avancée dans la connaissance des forêts et leur évolution dans le monde. Grâce aux données accessibles librement, le groupement d’associations et d’ONG Global Forest Watch a pu à son tour mettre en ligne une carte interactive. En plus des données issues de l’imagerie satellite, Global Forest Watch apporte aujourd’hui des données sur le climat, la biodiversité, l’occupation du sol, l’utilisation des terres les alertes présentes dans les forêts. Les utilisateurs de cette carte peuvent par ailleurs avoir accès à des analyses (figure 4) sur la couverture forestière et son évolution.

figure 4 : Analyse sur la couverture forestière du Brésil, Global Forest Watch

La première carte que nous avons vu a permis une avancée très importante dans le travail de Global Forest Watch. Cette dernière carte interactive, plus riche en informations bénéficie d’un apport de données de nombreuses associations dans le monde mais aussi de données participatives grâce à son application. Tout le monde peut aider à connaître l’évolution des forêts, identifier des dangers locaux tels que les incendies ou encore préciser des informations sur le climat. Ainsi, chacun peut se sentir concerner et participer à la veille des forêts et du climat.

Sources :

S. Gibbens, mars 2019, Le monde en cartes : les hectares perdus de la forêt amazonienne, National Geographic

M. Hansen, P. Potapov & all, 15 November 2013, High-Resolution Global Maps of 21st-Century Forest Cover Change, Science, Vol 342, Issue 6160.

https://www.globalforestwatch.org

Modérateurs : Bastien CAHIER et Anthony HERACLIDE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :