SIG’ étais sauvé grâce au Géoweb ? La cartographie numérique au service des secours

Par Bénédicte THOMAS

Les services de géolocalisation se trouvent désormais ancrés dans notre quotidien pour le meilleur et pour le pire… Localisés en permanence, l’information de position permet à la fois d’ « explorer le monde par le web » en prenant connaissance à distance d’informations relatives à des lieux et « d’explorer le web par le monde  en consultant une information in situ » grâce aux interfaces numériques (T.Joliveau, 2011). Le moindre de nos déplacements est désormais connu et stocké dans une base de données. L’essor du géoweb et des nouvelles technologies, incluant les services de localisation, confèrent à la cartographie un rôle d’outil pour l’action publique (Lascoumes, 2007).

Figure 1: Interface de l’application proposant le plus court chemin pour se rendre sur le lieu de l’intervention source: permisdesauver.info/

En 2015, deux sapeurs-pompiers Lyonnais prennent appui sur les flux de données géographiques pour développer une application : Permis de sauver (figure 1). Lauréate du prix de l’Innovation Lyon 2018 du congrès Préventica, son objectif est d’agrandir la maille de secouriste pour favoriser les chances de survie d’une personne en arrêt cardiaque. En effet, lors d’un arrêt cardiaque, les chances de survie diminuent de 10% chaque minute, d’où l’importance de mobiliser au plus vite des citoyens à proximité pour prodiguer les gestes premiers secours, en attendant l’arrivée des secours.

Figure 2: Recherche par isochrone des secouristes les plus proches du lieu de l’intervention en attendant l’arrivée des secours par le Centre de Traitement de l’Appel source : permisdesauver.info

Cette application s’adresse à la fois aux secouristes possédant le diplôme de premiers secours qu’aux citoyens lambdas. Lorsqu’une personne est identifiée comme étant en situation d’arrêt cardiaque, le Centre de Traitement de l’Appel (CTA) (figure 2) identifie les citoyens capables d’effectuer les gestes de premiers secours en attendant l’arrivée des secours. Le système mis en place repose sur des isochrones de 5 minutes à pied, et renseigne l’ensemble des citoyens inscrits sur l’application se situant dans le périmètre de l’intervention. Le but est de créer un réseau maillé de secouristes localisés recensés dans une base de données. Il s’agit d’une cartographie en temps réel à partir de la position des secouristes. L’application propose ensuite l’itinéraire le plus rapide pour se rendre sur le lieu de l’intervention avec la possibilité d’afficher d’autres informations comme la localisation des défibrillateurs, des pharmacies, centres de secours…

 « Envoie une alerte à tous les utilisateurs concernés par la zone, ayant confirmé leurs compétences. Ils reçoivent une notification « push » dans laquelle la localisation de la victime est indiquée, ainsi qu’un descriptif (aussi détaillé que possible) de son état physique. En répondant favorablement à l’alerte, l’utilisateur accède ainsi à l’itinéraire qui le conduira à la victime. Celui-ci est calculé automatiquement par un algorithme définissant le plus court trajet possible. Depuis le centre d’alerte, l’opérateur suit alors le déplacement du secouriste en temps réel et voit sa progression jusqu’à la victime ».

(Permis de sauver, l’application qui sauve des vies grâce à la géolocalisation, en ligne sur Veille Carto 2.0)
Figure 3: Formulaire pour localiser le matériel de secours source: permisdesauver.info

Comme le souligne l’article « Permis de sauver, l’application qui sauve des vies grâce à la géolocalisation» publié en Novembre en 2018, en ligne sur le site Veille Carto 2.0, cette application est à la fois une cartographie participative pour les secouristes et pour l’ensemble des citoyens. La notion de participatif réside à la fois dans l’inscription, basée sur le volontariat et dans la cartographie participative des dispositifs de secours (défibrillateurs, centre de secours…) (figure 3).

Son interface épurée retranscrit la base de données en localisant les secouristes sur des fonds de cartes Google. Elle permet de visualiser l’ensemble des secouristes disponibles, de localiser les plus proches de l’intervention pour proposer un système d’itinéraire en temps réel pour être au plus vite sur les lieux de l’intervention. Tous les citoyens, sans distinction de compétences, peuvent contribuer à la chaîne de secours. 

Cette application gratuite, en donnant accès à la donnée géographique, permet aux secouristes d’exploiter les données de position récoltées pour sauver des vies. Nous le comprenons bien à travers ce projet, la cartographie n’est plus seulement informative mais devient, par le géoweb, un outil accessible à tous d’aide à la décision pour la protection civile.

L’essor de l’information localisée favorise le développement de nouveaux réseaux de bénévoles sur le web, capables de venir en soutien aux services de sécurité civile. C’est le cas notamment du réseau VISOV. Celui-ci s’appuie sur les nouvelles technologies en centralisant un maximum d’informations telles que les photographies et les vidéos localisées, prises par les témoins lors des accidents. « Maintenant, quand les gens sont témoins d’un accident, ils ont le réflexe de prendre des photos, des vidéos, de faire des commentaires, » comme le souligne le commandant Jérôme Linck, référent Média sociaux et gestion au sein du SDIS 84. Par recherche de tag (mot clés) sur un incident, les services de secours peuvent donc analyser la situation et adapter leurs moyens d’intervention. Comme le souligne le Directeur de l’Agence du Numérique de la Sécurité Civile, il est nécessaire de « réinventer la gestion des appels d’urgence ».

Rappel : Les gestes qui sauvent

Sources : « Le Géoweb, un nouveau défi pour les bases de données géographiques », Thierry Joliveau dans l’Espace géographique 2011/2 (Tome 40), pages 154 à 163), 2011
« Gouverner par les cartes« , Pierre Lascoumes , Genèses,vol 68, no 3, 2007 

Modérateurs : Jérémy  KALSRON & Hélène CRETOIS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :